Lancer son business : comment décrocher son premier client ?

Vous vous êtes déclaré, vous lancez votre entreprise. Mais voilà, par où commencer ? Comment obtenir un premier client ?

Déjà quand je parles ici de client, j’enlève tout de suite tout ce qui est : famille-amis. Qui peuvent clairement devenir de vrais clients comme c’est le cas pour moi, mais c’est souvent plus direct : on se connait déjà, la personne connait notre parcours, la qualité de notre travail et nous fait confiance.

Ce que je vais vous partager ici, c’est mon expérience qui m’a permis de décrocher ma première commande et mes premiers prospects, en partant de zéro, dans un nouveau pays, sans réseau. J’en parlais ici d’ailleurs. Je m’étais préparée à essuyer de nombreux échecs avant de décrocher un premier contrat, pourtant j’ai vite compris que c’était possible.

Ne pas avoir peur d’investir

J’ai prévu de vous préparer tout un article sur ce sujet. Mais je vous le conseille donc dès maintenant. Sans tomber dans l’excès, n’ayez pas peur d’investir pour votre business.

Pour cela, l’élément non négligeable : la carte de visite.

Commandez-en le plus tôt possible, et utilisez les. Il ne s’agit pas d’en imprimer 2000 et de les distribuer à tour de bras. J’ai commencé avec 250, l’idée est de la donner à un vrai prospect, rencontré à une soirée entrepreneurs par exemple, pour encourager à garder contact.

De même il pourrait être judicieux de faire appel à un professionnel pour développer votre site internet. Vous savez peut-être le faire, mais si ce n’est pas votre métier étudiez la possibilité de passer par une personne qui saura vous installer un site internet stable, propre et au rendu professionnel. Ce site sera la vitrine et l’image de votre entreprise. Ce n’est pas une dépense mais un investissement.

N’ayez pas peur de déranger

Sans vous transformer en harceleur.se, n’ayez pas peur de rappeler, dès le lendemain d’un échange intéressant.

Déjà la personne se rappellera de vous à coup sûr, et ensuite ça vous permettra d’avoir une ligne dynamique. Bref, la réactivité permet d’encourager la personne à vous suivre tout simplement.

De même, en cas de non réponse, n’hésitez pas à relancer votre interlocuteur. Car il peut tout simplement avoir été débordé par sa propre entreprise.

Les soirées réseau

Rencontrer d’autres entrepreneurs dans des soirées réseau est une vrai bonne idée. Car même si dans le pire des cas aucune affaire ne se conclu, vous pourrez rencontrer des personnes qui peuvent partager vos valeurs, vos galères, et des tuyaux.

Il ne faut pas forcément essayer de vendre, mais parlez de votre business avec entrain et passion, afin de donner envie à la personne en face de travailler avec vous et garder contact. Pensez à toujours avoir votre carte de visite.

Les groupes dédiés

Lorsque l’on pense aux réseaux sociaux, on a tout de suite cette idée de pages/profils avec son nombre de likes etc. Même si c’est un élément important, souvent quand on se lance il n’y a pas assez d’impact à ce niveau là, le temps que la notoriété arrive. On pourrait alors penser qu’il n’y a pas grand chose d’autre à faire sur les réseaux sociaux à par travailler ce côté là. Et pourtant ! C’est le moment de chercher des groupes qui touchent à votre activité, votre localisation et y dire, sans faire de publicité abusive (référez-vous aux règlements des groupes en question) : “Salut je suis là”. Et vous savez quoi ? Ca fonctionne.

L’idée est vraiment de cibler les groupes. Evitez par exemple les groupes de personnes qui font la même chose que vous. Allez y pour échanger, mais sachez que vous n’aurez pas de nouveau client dessus. Par contre il peut y avoir des groupes d’entrepreneurs en général, ou des groupes géographiques sur votre quartier par exemple. C’est sur ce type de groupe que j’ai rencontré mon premier client ainsi qu’un autre prospect.

Le tout en me présentant, présentant mon activité et laissant un lien vers mon site internet. Bien entendu ce sont des groupes ou je suis actives de manière générale. Je trouve que le principe de donnant-donnant est primordial.

Faites du bon travail

Cette recommandation ne semble pas logique ? Comment faire du bon travail si nous n’avons pas encore de client (si on vend du service) ? Et bien simplement avec des projets personnels afin de pouvoir les présenter, ou encore pour des associations pour à la fois bénéficier du bouche à oreille et avoir de nouveaux projets dans votre portfolio (ou autres). Bien entendu tout dépend toujours de ce que vous proposez. Mais je pense que peu importe notre coeur de métier il peut être décliné pour des personnes qui en ont besoin ou pour des projets personnels valorisants.

Alors produisez de la qualité et partagez autour de vous. Ne travaillez pas pour une entreprise “en échange d’un peu de visibilité” car ça n’apporte rien. Profitez de ce travail pour aider réellement quelqu’un. Ca n’aura que plus d’impact.

Persévérez

Parfois il faut du temps, et j’en ai conscience. Je ne suis pas experte dans l’art de trouver des clients, je vous partage ici mes premières pistes. Mais qui sait, peut être que les mois suivants vont être longs et fastidieux, peut être même décourageants. Alors dans tous les cas, ne doutez pas de vous. Il faut savoir se remettre en question pour avancer, mais ne pas douter de son. Avancez, essayez, continuez. Je suis de ceux qui pensent qu’il y a de la place pour tout le monde !

La prochaine fois je vous donnerai quelques pistes pour préparer vos premiers rendez-vous clients. Intéressé.e ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accessibilité